Cap sur la médiathèque : chapitre 3 > un bâtiment durable


Parole d'architectes.

Publié le 20/09/19
 

 

 

Laurence Deslandes, chef de projet Cœur de Ville et Gilles Garrigou, architecte d’opération, nous parlent des choix architecturaux et environnementaux qui ont présidé à la conception de la médiathèque La Ruche.

 

 

Qui sont les architectes de la médiathèque ?

C’est le cabinet d’architecture lyonnais Gautier + Conquet. Il a déjà signé 4 réalisations de médiathèques et le célèbre « Lingot » abritant les Archives Départementales à Lyon (photo ci-dessous).

_mg_2309_540_360.jpg

Son équipe pluridisciplinaire a remporté à l’unanimité le concours pour la réalisation de la médiathèque lancé en 2016. Elle a conçu cet équipement culturel en suivant les préconisations de Pierre-Louis Faloci, architecte en chef de l’écoquartier Cœur de Ville : implantation du bâtiment, emprise au sol, faible hauteur, transparence …

Gautier + Conquet a séduit le jury par la qualité de son projet architectural : un bâtiment harmonieusement intégré entre les casernes, tout en transparence et sobriété, faisant la part belle aux matériaux nobles (bois, béton et verre) et répondant à des normes environnementales exigeantes.

Quant à nous, nous assurons la conduite du chantier au quotidien. Gilles [Garrigou] est le « correspondant local » de Gautier + Conquet en charge du suivi opérationnel. Laurence [Deslandes] s’occupe de la coordination et du pilotage côté mairie, en lien avec les services de la Ville.

Ces deux dernières années, les travaux ont mobilisé 13 entreprises et une cinquantaine d’ouvriers. Ca a été une belle aventure collective et un défi technique stimulant. Les poteaux en béton brut, par exemple, sont très délicats à réussir.

stoa.jpg

 

 

Quelle est l’idée-phare de cette réalisation ?

La sobriété, tant sur le plan architectural qu’énergétique.

Les architectes ont conçu un édifice sobre et élégant, limité en hauteur, pour qu’il s’insère sans heurt entre des édifices militaires à forte identité.
Extérieurement, sa forme géométrique rythmée de colonnes rectilignes répond à l’architecture classique des casernes. Il y a peu de matériaux, trois essentiellement, aussi nobles que discrets : le verre, le bois et le béton brut aux teintes sourdes. Grâce à ce choix de l’épure, le bâtiment se fond dans le décor.

Mais rien d’austère pour autant. Bien au contraire.

A l’intérieur aussi, l’architecture se fait oublier, l’édifice s’efface pour mieux mettre en valeur les collections d’ouvrage, le paysage et…le mobilier aux couleurs chaudes (taupe, rouille, orange, rouge). Les canapés, les fauteuils et les poufs apportent une touche domestique, conviviale et douillette. On a l’impression d’être « comme à la maison ». L’aménagement a été soigneusement scénographié en vue des usages de la médiathèque : univers décloisonnés desservis par des parcours fluides, modularité afin d’agencer les espaces au gré des besoins d’animations du lieu.

 

poufs.jpg

 

En quoi le bâtiment est-il écoresponsable ?

Il a obtenu le niveau argent du label « Bâtiments Durables Méditerranéens » qui garantit un niveau de qualité énergétique et environnementale. Cette démarche écologique exemplaire s’est traduite par des choix très concrets :

 

Matériaux biosourcés

Leur usage a été privilégié. A commencer par le bois, du mélèze certifié « bois des Alpes », très présent dans la médiathèque : menuiseries intérieures, extérieures, plafonds, parements muraux…

 
Isolation

L’isolation des murs a été réalisée en laine de bois.
 

Chauffage et régulation thermique

La médiathèque est raccordée au réseau de chaleur au bois du Cœur de Ville.
Pour limiter les frais de chauffage en hiver et de climatisation en été, le bâtiment est entouré d’une galerie couverte ou « stoa » qui protège des intempéries et évite la surchauffe les jours de forte chaleur. Selon l’ensoleillement, des stores extérieurs contrôlés par une station météo se déroulent automatiquement le long des baies vitrées.

 
Electricité

Inondé de lumière naturelle, le bâtiment a été conçu pour offrir un grand confort et éviter au maximum le recours à l’éclairage artificiel : immenses baies vitrées, parois translucides entre les bureaux, puits de lumière du patio central.
 

Végétalisation

Le toit de la médiathèque a verdi aujourd’hui. Adaptée aux rigueurs du climat montagnard, cette couverture végétale renforcera l’isolation du bâtiment et fera écho au futur parc du Cœur de Ville. Des sorbiers et érables pointent aussi le bout de leurs feuilles à l’intérieur du patio.
 

Eau

Une cuve de récupération d’eau pluviale assure, via une pompe, l’arrosage automatique de la toiture végétale et des arbres.
 
 

Images du jour

Le toit se tapisse de verdure.

J- 29 avant l'ouverture !

toit2.jpg
toit1.jpg
toitoi.jpg

 

 

 

Contact

Médiathèque LA RUCHE
04 92 20 46 01
28 avenue du 159ème RIA
05100 Briançon
Mercredi : 10h >12h - 14h>18h, Jeudi : 14h>18h, Vendredi : 14h>18h & Samedi : 10h>12h -14h>18h
Site internet

À lire aussi

Infos +

Partager cette page