Le Président des CMA* à Briançon

Bernard Stalter, était en visite pour soutenir la revitalisation de la Cité Vauban dans le cadre du programme national «Action cœur de Ville»

Publié le 19.07.2019

 

Gérard Fromm, maire de Briançon, a accueilli ce jeudi 18 juillet, Bernard Stalter, Président de la * Chambre nationale des Métiers et de l’Artisanat – CMA France – accompagné de Joël Giraud, rapporteur général du budget et député des Hautes-Alpes et Chantal Garcin, Présidente de la délégation des Hautes-Alpes de la CMA Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Objectifs de cette visite : la présentation du projet « Briançon Vauban – Cité des arts » intégrant les métiers d’art dans sa politique de redynamisation de la cité Vauban dans le cadre du programme national « Action Cœur de Ville ».
Les élus du territoire et les élus de CMA France, qui partagent une ambition commune pour la Cité Vauban, étaient accompagnés à cette occasion par Philippe Huppé, député de la 5ème circonscription de l’Hérault, dans le cadre de sa mission destinée à formuler des propositions pour « préserver et développer en France les métiers d’art et du patrimoine vivant ».  Pour Philippe Huppé, également Président de Ville et Métiers d'Art et auteur d’un rapport sur les métiers d’art commandé par le premier Ministre, l’artisanat d’art peut devenir un levier de rayonnement et d’attractivité particulièrement efficace pour les territoires du programme Action Cœur de Ville.

La volonté commune de l’Etat et de CMA France d’intégrer dans les politiques de redynamisation des centres-villes du plan Action Cœur de Ville une dimension « métiers d’art » représente une formidable opportunité pour la Ville de Briançon qui porte l’ambition de revitaliser la cité Vauban par l’art et le développement d’une offre touristique culturelle.
De l’aveu même de Bernard Stalter, sa venue à Briançon s’est imposée naturellement car Briançon est une des villes bénéficiant du programme « Action Coeur de Ville » où l’artisanat est fortement investi. Au-delà du développement des métiers d’art dans la cité Vauban, c’est bien le développement économique et touristique de la cité historique par les métiers d’art qu’il convient de viser.

 

 

Autre volet important défendu par le député Philippe Huppé et Bernard Stalter : celui de la formation pour assurer la transmission des savoir-faire d’exception portés par les artisans d’art. Or les métiers d’art ne comptent pas suffisamment d’apprentis, et l’apprentissage a trop longtemps été dévalorisé.
C’est pourquoi, Bernard Stalter souhaite redonner toutes ses lettres de noblesse à l’apprentissage et saisir l’écoute actuelle du gouvernement pour développer l’économie de proximité et l’activité artisanale. Il plaide notamment en faveur du développement d’un centre de formation et d’apprentissage sur les métiers du Patrimoine. Gérard Fromm a saisi l’occasion pour relancer son souhait d’implanter à Briançon un centre de formation aux métiers d’art et du bâtiment dont la spécificité justifie et garantit leur localisation dans le Briançonnais afin de stopper l’exode de nos jeunes qui, faute de formation sur place, quitte le territoire (et n’y revienne que rarement). Celui-permettrait notamment d’éviter que les montants importants investis depuis 10 ans sur les chantiers de restauration du Patrimoine Vauban -près de 20 millions d’euros- échappent aux entreprises locales.

Après une réunion d’échanges à l’hôtel de ville et une présentation du projet « Briançon-Vauban cité des Arts » par Madame Pancaldi, la délégation est ensuite allée sur le terrain à la rencontre des artisans qui font vivre la cité Vauban.
Parmi les artisans rencontrés, Nicole Goeller, céramiste qui a pu s’installer récemment dans un local commercial vacant de la Gargouille grâce à la dynamique initiée par le projet « Cité des arts ». En amorçant l’installation de premiers artistes et artisans, la municipalité souhaite créer une émulation qui fera effet boule de neige : redonner vie aux friches commerciales tout en valorisant des talents et savoir-faire qui font la richesse de notre ville.

 

 
La visite de l’atelier de menuiserie Prouvé et la rencontre avec Thierry Ollagnier, parrain du projet « cité des Arts », ont notamment permis d’évoquer avec eux les problématiques de transmission et d’accompagnement des artisans trop souvent isolés.

La délégation a ensuite poursuivi ses rencontres avec plusieurs artisans de Sainte Catherine (Place de l’Europe et rue Centrale), accompagnées par la CMA et qui participent au quotidien à la redynamisation du centre-ville de Briançon, avant de terminer par une visite du pôle d’innovation économique Altipolis au sein de l’éco-quartier du cœur de ville de Briançon où se déroulent les « cafés création » fruit d’un partenariat entre la Délégation Hautes-Alpes de la CMAR PACA, et la communauté de communes du Briançonnais.

Le maire de Briançon espère que cette journée riche en échanges et rencontres qui conforte la municipalité dans sa volonté et son ambition de redonner à la cité historique toute attractivité permettra de donner de donner un élan au projet « Cité des arts » qui a convaincu les représentants de la CMA tout comme les élus de sa pertinence.

 

À lire aussi

Partager cette page