Redynamisons la Cité Vauban par l'Art

L'art au secours du développement économique et touristique de la cité Vauban.

Publié le 20/05/2019

 

Redynamiser la cité Vauban constitue une des priorités de l'action municipale.

Partant du constat que de nombreux commerces ont dû baisser leur rideau, donnant une image négative qui n’incite pas les touristes à venir visiter le centre ancien de Briançon, et que d’autres éprouvent de grandes difficultés à maintenir une activité commerciale à l’année, une réflexion visant à redonner de la vie par l'art à des locaux désaffectés ou inoccupés est menée par la municipalité depuis plus de deux ans en étroite collaboration avec l’association A.M.A.C.A.  de Mesdames Pancaldi. Inspiré par d’autres réussites ailleurs en France, des artistes et artisans d’art pourraient redonner vie aux locaux vacants et y exposer leurs travaux.

La municipalité a fait de ce projet une clé de voute de la revitalisation du Centre Historique de Briançon. Redonner de la vie par l'art à des locaux désaffectés permettrait à la cité Vauban de retrouver sa vocation d’origine avec des activités artistiques pérennes à l’année, tout en valorisant des talents et savoir-faire.

La pertinence de ce projet économique, touristique et culturel ainsi que le volontarisme de Mesdames Pancaldi, à l’initiative du projet, ont déjà permis de fédérer autour d’une ambition commune 68 entreprises briançonnaises qui ont témoigné de leur attrait pour cette démarche en signant la charte de soutien. Plusieurs artistes et collectifs d’artistes ont déjà fait part, à la municipalité et à Mesdames Pancaldi, de leur vif intérêt pour cette démarche.

Le projet « CITÉ DES ARTS » figure parmi les actions prioritaires retenues dans le cadre du programme national « Action Cœur de Ville ». Il a dans ce cadre déjà reçu un écho favorable de la part de la Caisse des Dépôts, des chambres consulaires (CCI, chambre des métiers) et de l’Etat. C’est pourquoi la ville de Briançon a souhaité confier à l’association culturelle A.M.A.C.A. la réalisation d’une étude en vue de sa mise en œuvre.

Suite à la réalisation de ce travail ayant notamment permis de recenser les propriétaires des locaux commerciaux vacants, la collectivité a pris attache avec les propriétaires des pas-de-porte vacants de la cité Vauban lors d’une réunion organisée le 30 avril dernier en mairie de Briançon.

La présence de nombreux propriétaires - certains sont venus de loin spécifiquement pour participer à cette réunion – témoigne de la prise de conscience que cette situation ne peut pas perdurer et de la volonté commune à agir en faveur de la redynamisation de la cité Vauban.

 

Il ressort du diagnostic réalisé et de la rencontre avec les propriétaires que :

Les loyers élevés pratiqués constituent souvent un frein à l'installation des artistes et artisans et handicapent le développement de leur activité. Des artistes expriment régulièrement avoir besoin de locaux pour se lancer, mais très peu ont les moyens de louer aux tarifs pratiqués ou bien ne souhaitent pas s’engager sur des baux de longue durée avant de savoir si leur activité va s’avérer pérenne. Pour certains c’est davantage l’absence de travaux pour rendre le local aux normes (électricité, point d’eau) que le montant du loyer qui s’avère bloquant.
Pour les propriétaires, c’est principalement le risque d’impayés de loyers et l’impossibilité de mettre un terme rapide au bail de location, en cas de proposition d’achat, qui les incite à privilégier la vente de leur local plutôt qu’une location à des artistes.
Afin d’inciter les propriétaires à louer leurs locaux à des artistes au travers de baux précaires et de les rassurer quant au risque d’impayés de loyers, Gérard Fromm, maire de Briançon, propose que la commune se porte caution.

 

Cette proposition a reçu un écho favorable auprès des propriétaires. Elle serait de nature à inciter certains d’entre eux à étudier les possibilités de location de leur local à des artistes, ce qu’ils excluaient jusque-là. Les propriétaires seraient également enclins à procéder à certains travaux de mise aux normes afin de rendre leur local plus accueillant et attractif.

La commune ayant déjà reçu des demandes spontanées de plusieurs artistes, avant même de faire d’appel à candidature officiel, les artistes à la recherche d’un local et les propriétaires de locaux vacants vont désormais pouvoir être mis en relation.

Incontestablement un souffle est né. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le dynamisme de la cité Vauban qui confirme la pertinence du projet et de la démarche initiée.

Au travers de ce travail de mise en relation entre propriétaires de commerces vacants disposés à louer leurs locaux à des artistes à la recherche d’un local pour exercer leur activité dans la vielle ville, la municipalité souhaite faire d’une pierre deux coups : redonner vie à un magasin tout en valorisant des talents et savoir-faire. Par ce biais, il s’agit aussi de faire la promotion des commerces qui sont à louer ou à vendre.

En amorçant le projet avec l’installation de premiers artistes, la municipalité souhaite créer une dynamique, une émulation qui fera effet boule de neige.

A ce titre, il a été demandé aux propriétaires de locaux vacants de bien vouloir apposer l’affiche de promotion du projet cité des arts sur la vitrine de leur local inoccupé.

Cela permettra de :
- Favoriser une meilleure indentification des locaux vacants et d’attirer l'attention d'éventuels porteurs de projets,
- Communiquer auprès de la population briançonnaise et touristique sur la mise en place du projet,
- Réduire l’impact visuel auquel renvoie un commerce vide et ainsi offrir un nouveau regard, une accroche positive susceptible d’impulser une nouvelle attractivité touristique et commerciale de la cité Vauban au bénéfice des commerces ouverts mais aussi des propriétaires qui valorisent ainsi leurs biens immobiliers. 

 

Aujourd’hui toutes les conditions sont réunies pour que ce projet ambitieux voie le jour rapidement.

À lire aussi

Partager cette page