Vous êtes ici :

Partager sur :

Accueil>Chroniques de collégiennes #3

Chroniques de collégiennes #3

Nous sommes Asiâ et Mathilde, deux élèves du collège Vauban qui effectuons notre stage en entreprise au sein du service communication de la mairie de Briançon. Au cours de cette semaine, nous allons rédiger des articles sur le fonctionnement d'une mairie vu par des adolescents.


Au programme de notre chronique du 20 décembre : Qu’est-ce que le projet cœur de ville ?

Pour répondre à cette question, nous sommes allées interroger des élèves du collège Vauban afin de savoir s’ils étaient au courant du projet.


 Témoignages


- Tristan en classe de 6°: «Je n’en ai aucune idée, mais je sais qu’il y a et qu’il va y avoir beaucoup de travaux. »
- Gary en classe de 4°: «Je ne suis pas sûr mais je sais qu’il est question de maisons de retraite et d’habitations avec un parking. »
- Thaïs en classe de 3°: «D’après les panneaux, j’ai lu qu’il y aura une sorte de parc écologique, des habitations et un grand cinéma. »
- Léana en classe de 3°: «Je sais qu’il est question de plus d’habitations vu les travaux et aussi une sorte de square en bois, et un cinéma plus grand et avec plus de salles. »
- Sana en classe de 3°: « Je sais juste qu’ils ont tout cassé au niveau des casernes. »

En effet, le projet réunit tous ces éléments, mais essayons d’être plus clairs. Le Cœur de Ville sera un éco-quartier.

 

Des logements pour tous les âges

Quand Gary nous dit qu’il est question de maisons de retraite et d’habitations, c’est vrai. Il y aura une résidence seniors luxueuse où les personnes âgées auront un appartement chacun. Elles auront aussi accès à une piscine, un spa, des coiffeurs à domicile et des personnes qui les aideront pour leurs courses par exemple. Il y aura aussi des logements individuels avec des parkings privés souterrains.

 

 

Du vert pour la planète

Thaïs a aussi entendu parler d’une «sorte de parc écologique ». Ce parc sera public avec une superficie de deux hectares -presque aussi grand que le Schappe !-, mais il présentera quelques particularités : il y aura peu d’espaces avec du bitume, mais plutôt des espaces verts couverts de plantations qui ne nécessitent pas beaucoup d’eau.
Le Cœur de Ville sera respectueux de l’environnement. D’abord, lors des démolitions, les déchets ont été recyclés Dans le futur quartier, il y aura beaucoup de bois car cela évite une grosse dépense d’énergie grise. Il y aura plus de composteurs et de poubelles pour le tri sélectif. Pour produire de l’électricité, des panneaux photovoltaïques seront à l’honneur et l’éclairage nocturne sera réduit. Enfin les pièces de vie dans les appartements seront orientées en direction du sud pour accueillir la lumière naturelle.

 

Les loisirs culturels du futur

Quelques-uns de ces témoignages mentionnent la construction d’un cinéma plus grand. En effet le cinéma Vauban fermera pour laisser place à un cinéma contenant quatre salles où plus de films variés seront projetés.
Aucun des élèves n’a mentionné la future médiathèque qui est déjà en cours de construction. La bibliothèque dans la vieille ville cèdera sa place à « la bibliothèque du futur » qui sera un lieu de vie avec plusieurs espaces où l’on pourra lire tranquillement dans un bon fauteuil, se connecter, visionner des films et documentaires, assister à des spectacles comme des contes pour enfants et consulter les archives de la Ville. Les adeptes de l’expresso pourront passer du temps et sociabiliser autour de la machine à café. Côté espaces verts, on trouvera un petit jardin d’hiver vitré, un patio ainsi qu’un jardin d’été réservé à la médiathèque.

 

 

 

Tout n’est pas détruit

Pour les travaux, Sana nous a dit que toutes les anciennes casernes militaires ont été détruites mais elle se trompe, sur les 36 casernes, 3 ont été conservées pour leur qualité architecturale.

Chiffres & dates

10 hectares de superficie pour le quartier
2 hectares de parc
760 logements, dont des logements sociaux
Noël 2018 : ouverture du cinéma
2019 : ouverture de la médiathèque et livraison de nombreux logements

L’interview

 

Afin de nous renseigner un peu plus sur l’éco-quartier, nous avons questionné Aurélie Poyau, l’élue du projet cœur de ville :

  • Quel est l’intérêt du Cœur de Ville ?
    « Lorsqu’on demande aux Briançonnais où se trouve le centre-ville de Briançon, les avis sont mitigés. Certains nous disent que le centre-ville c’est la vieille ville car il y a la bibliothèque, d’autres déclarent que c’est plutôt la rue centrale parce qu’il y a des commerces, des restaurants … Alors, le départ des militaires a été une opportunité pour Briançon de s’approprier un vrai centre-ville qui mettrait tout le monde d’accord. Donc, la mairie a décidé de réunir de la culture, des commerces, des loisirs, des places publiques, des logements sociaux au même endroit pour attirer le plus de monde possible. »
  • Et pourquoi un éco-quartier ?
    « On a fait le choix d’un éco-quartier parce que de nos jours lorsqu’on construit un centre-ville on pense plus à la modernité, à la technologie… qu’aux espaces verts. Alors on a voulu mettre la dimension naturelle et écologique en avant. »

Pour aller + loin

Si vous, lecteurs, vous voulez plus de renseignements sur le projet Coeur de Ville, sachez que vous pouvez
- feuilleter le magazine Cœur Battant distribué actuellement dans toutes les boîtes aux lettres et disponible en ligne : ICI
- consulter la nouvelle page Facebook « Cœur de Ville Briançon »
- visiter l’exposition artistique sur le projet Cœur de Ville au centre d’art contemporain jusqu’au 11 mars 2018