Eau

Eau

Depuis 2009 la ville de Briançon opère de grands chantiers de modernisation sur son réseau d'eau (réservoirs, approvisionnement, distribution) afin de sécuriser la ressource en eau potable, garantir la défense incendie et autoriser le développement urbain de la ville.


UN RÉSEAU EN SÉCURITÉ & UNE EAU DE MEILLEURE QUALITÉ

En 2009, l'équipe municipale fait un constat désastreux du réseau, à l’abandon depuis des décennies. Les canalisations datent pour la plupart des années 1920. Du fait de leur vétusté, elles dégradent la qualité de l’eau. Les réservoirs, construits dans les années 1930 à 1950, sont sous-dimensionnés, si bien qu’ils ne permettent pas de garantir la fourniture d’eau potable et la défense incendie. D’ailleurs, en 2011 et 2012, des ruptures de canalisations avaient privé d’eau 80 % des Briançonnais pendant plusieurs jours.


Après 8 ans de chantiers titanesques, la desserte des foyers et la défense incendie sont enfin sécurisées grâce à 5 nouveaux réservoirs (dont deux d’ici fin 2017) qui multiplient par 3 les réserves en eau de la commune. Quant à la qualité de l’eau, elle affiche une nette amélioration, liée au recours à de nouvelles sources et au renouvellement de 25 km de canalisations, soit 33 % du réseau.

 

En 2017, EauSHD a poursuivi la modernisation du réseau d’eau pour sécuriser la ressource en eau potable, garantir la défense incendie et autoriser le développement urbain de Briançon. Ainsi, 2,7 km de canalisations vétustes et sous-dimensionnées ont été renouvelées à Saint Blaise, Mas de Blais-Forville , dans le Coeur de Ville et à Pramorel.

 

 

 

eau shd, vers un service de l'eau communautaire

 En janvier 2016 la ville de Briançon, en partenariat avec les communes de Monêtier-les-Bains, Puy-St-André et Villard-St-Pancrace a approuvé la création d'une société publique locale "Eau Services Haute-Durance" qui se substitue à la Régie Briançonnaise de l'Eau Autonome (RBEA).

Ces communes, rejointes par Névache en 2017, 'associent pour mutualiser certaines prestations : achat de matériaux, facturation et encaissement. A la clé des économies et un pouvoir de négociation accru avec les fournisseurs.

Ce rapprochement permet aussi de préparer le transfert de la compétence "Eau" qui deviendra communautaire d'ici 2020. En vue de cette échéance, un état des lieux des services de l’eau de 11** des 13 communes de la CCB*** est en cours. A partir de ce bilan, des scénarios de gestion future de l’eau potable pourront être envisagés : reprise en régie, recours à un délégataire privé ou bien à une société publique locale comme Eau SHD ayant les communes pour actionnaires.

D'ors et déjà et pour réaliser les nombreux chantiers de modernisation du réseau, le service de l’eau a assaini sa gestion (réduction de 30 % des frais de fonctionnement), ce qui lui a permis de dégager une part d’autofinancement. En complément, une ligne supplémentaire pour travaux a été ajoutée sur la factures des abonnés. Toutefois, le prix de l’eau à Briançon reste inférieur à la moyenne de la région PACA.
Les personnes rencontrant des difficultés financières peuvent bénéficier du Chèque Solidarité Eau mis en place par le service de l’eau et le CCAS. Cette aide ne constitue pas un remboursement de la facture d’eau mais une participation à son règlement.

 **Briançon, Saint Chaffrey, La Salle-les-Alpes, Le Monêtier-les-Bains, Villar d’Arène, La Grave, Cervières, Val-des-Prés, Névache, Villard-Saint-Pancrace, Puy-Saint-André.
***Communauté de Communes du Briançonnais.

 
 

 

et aussi ... la TRAQUE AUX FUITES

Pour lutter contre le gaspillage, l’Agence de l’Eau a sorti la carotte et le bâton : généreuses subventions  aux porteurs de projets de réduction de fuites sur les réseaux, amendes salées pour les autres au-delà de 15% de déperditions.
 Avec ses 30% de fuites en 2010 –ramenés à 22% en 2015- la RBEA était dans la ligne de mire. Elle a donc engagé des travaux de sectorisation du réseau : les réservoirs et une partie des canalisations sont désormais équipés de capteurs couplés à des dispositifs de télétransmission. A partir de ce maillage, un programme informatique interroge le réseau, secteur par secteur, afin de localiser d’éventuelles fuites. 
Conçu sur mesure, ce logiciel de 250 000 € a été financé à 50% par l’Agence de l’Eau.  En une seule année, il avait déjà permis d’économiser 200 000 m3 d’eau. 

 

 

"chèque solidarité eau" 

Une aide pour les personnes en difficultés financières

Le CCAS et la RBEA se sont associés en janvier 2014 pour mettre en place le "chèque solidarité eau", un dispositif destiné aux personnes rencontrant des difficultés financières. En janvier 2016 EauSHD a reconduit son effort de solidarité. Ainsi, le C.C.A.S. a reçu un Fonds de Solidarité pour pouvoir distribuer des « Chèques-eau » aux abonnés en difficulté qui en feront la demande auprès de ce service.

Le "chèque Solidarité Eau" sera reconduit en 2018.