Expo Cellière Jarousse

Monique Cellière. Barnacles et Barguigneuses

Du 2 juillet au 18 septembre 2016
 

Monique Cellière

"Depuis longtemps je m'exprime en dessinant. Ce choix me porte et m'encourage, il ne craint ni l'incompréhension ni l'intrusion des expressions les unes dans les autres.
J'avais le cœur de réaliser le travail sur les Barnacles et Barguigneuses, avec des outils classiques, des matériaux de base, sur des supports pauvres ( papier, mine graphite et crayons de couleur), afin d'être au plus près de l'expression du trait et de la forme et pouvoir ainsi m'exprimer de manière diversifiée et non codifiée. Le dessin me laisse en effet fabuler en toute liberté et mettre à jour cet univers intime et mystérieux, d'où naissent ces personnages hybrides qui révèlent, au travers de leurs expressions et leur parenté zoomorphe, toute la difficulté de communiquer et de se définir."

 

 
Isabelle Jarousse

Aux racines du rêve; le pli, la trame

"Isabelle Jarousse fabrique son propre papier ,l'œuvre échappe de fait à la réplique. Même si le noir et le blanc évoquent l'estampe, elle relève avant tout d'une intention unique et singulière. L'étude  minutieuse de la surface de manière visuelle et tactile, dans l'élaboration du pli ne souffre d'aucune référence revendiquée. Le travail du plissage contient une part de hasard et il sous-tend toujours une rythmique propre au vivant (mouvement, respiration, pulsation). La trame plus ou moins encrée et l'enchevêtrement des hachures, apportent une densité à l'œuvre qui devient parfaitement autonome.
L'aspect charnel des matières ainsi composées est maintenu dans le rapport entre la surface -conçue comme une peau- et ce que l'on pressent d'organique et de contenu -cœurs, poumons, appareils digestifs- .Entre la réalité et le rêve, le noir et le blanc, se dessine le pli, espace trouble et contenu, jamais révélé. Dans les plis s'immiscent les sourdes angoisses et se dissimulent parfois des êtres et des formes qui se déroulent et s'enfouissent dans les méandres du papier. L'encre et le papier sont les éléments d'une mise en scène rythmée de la création, qui cherche à cacher l'interstice, le morbide."

Damien Chantrenne
Extrait du texte "Le rêve organique". Catalogue de l'exposition " Irréel de la réalité au rêve " 2008, Musée Paul-Dini - Villefranche-sur-Saône 

 

 

cac_expo_celliere_jarousse.jpg

Contact

Centre d'Art Contemporain CAC
04 92 20 33 14
Place d'armes, Cité Vauban
05100 Briançon
Fermé / Mesures COVID-19
Site internet

À lire aussi

Infos +

Partager cette page